Posts Tagged ‘Pâques’

Opération ‘Ding ding dong’ (fin)

27 avril 2011

Ca y est…

Les cloches, les lapins et les poules sont passés.

Ils ont dispersé et caché dans nos jardins de bien jolis ballotins remplis de chocolat maison.

Paques11

Chasse aux oeufs dans le jardin...

Illustrations du bocal de Nadja (non, non je ne suis pas sponsorisée… 😉 ).

Publicités

Opération ‘Ding ding dong’ (suite)

21 avril 2011
PaquesPoupettes2

Chut...

Les petits ballotins de chocolat sont prêts à partir avec les cloches, pour la grande distribution pascale.

Accordons encore un peu de sommeil aux demoiselles russes avant la grande effervescence de dimanche !

Et profitons des roses parfumées du jardin, baigné de soleil.

PaquesPoupettes1

...ce n'est pas encore l'heure !

Crédit illustrations : le bocal de Nadja.

Opération ‘Ding ding dong’

18 avril 2011
PoupettesLapin

Fouette cocher...

Poupette en Chef de l’Opération ‘Ding ding dong’ : « Dis Jeannot, t’accélérerais pas un peu la cadence ???
Car j’ai comme l’impression qu’on n’est pas en avance côté préparatifs de Pâques… »

Jeannot Lapin, fidèle chauffeur des poupettes : (Pas de bras, pas de chocolat…)

ClochePaques

N’en déplaise aux poupées russes, mes préparatifs de Pâques sont bien avancés :

la friture de chocolat maison est quasiment terminée,

la couronne de porte et autres menues décorations sont installées,

– les petits paquets pour emballer les chocolats sont en cours de découpage.

A bientôt pour la suite des préparatifs !

Grands oeufs en papier mâché

3 avril 2010

Pour Pâques, j’ai préparé des boîtes en forme d’oeufs pour y cacher des chocolats.

Rien de plus simple : du papier journal, de la colle à papier peint (ou de l’eau et de la farine) et des ballons de baudruche pour donner une forme d’oeuf au papier mâché.

J’ai tapissé l’intérieur et l’extérieur de serviette en papier.

Un ruban pour fermer l’oeuf et le tour est joué !

Oeufs en  papier mâché

Grands oeufs de Pâques pour petits chocolats

Petite friture aux chocolats

3 avril 2010

Pour remplir mes oeufs en papier mâché, j’ai décidé de faire moi-même de la friture aux chocolats.

Bon, cela n’est pas une mince affaire car pour travailler le chocolat, il faut respecter une courbe de température bien précise. Et j’ai beau être conseillée, surveillée et aidée par mon pâtissier de mari, cela n’a pas été si fastoche que ça.

Si vous voulez essayer, il vous faut :
– des moules à friture : les miens sont en plastique mais il en existe en alu,
– du bon chocolat : 4-5 tablettes de chaque type (blanc, au lait et noir avec un minimum 70 % de cacao),
– des amandes et noisettes concassées et des raisins secs pour faire de la friture façon mendiant,
– un saladier,
– une spatule,
– une poche et une douille de faible ouverture (un sac alimentaire dont une pointe est coupée très légèrement peut faire l’affaire),
– et un micro-onde : désolée pour les puristes qui recommandent le bain-marie, mais autant mettre un peu de technologie dans les traditions quand ça peut aider !
facultatif : un thermomètre culinaire.

moules à friture

Mes moules à friture de chocolat

Revêtez-vous d’un tablier (non, je ne sous-entends pas que vous non plus vous ne savez pas cuisiner proprement, mais le chocolat, ça tache !).
Dans le saladier, cassez en morceaux les tablettes de chocolat d’un même type. A titre indicatif, pour une cinquantaine de chocolats, j’ai utilisé 4 tablettes. C’est important car vous devez adapter votre quantité de chocolat à travailler en fonction de nombre de moules disponibles par fournée.

Placez le saladier au micro-onde à faible puissance : faites chauffer doucement jusqu’à apparition de chocolat fondu. Remuez bien à la spatule. Testez la température du chocolat en posant la spatule sur votre lèvre : le chocolat doit être chaud (45°C environ donc ce n’est pas tiède). Si ce n’est pas le cas, remettez le au microonde quelques secondes, remuez et re-testez.

Une fois cette première température atteinte, remuez bien et laissez refroidir la masse : le chocolat devient pâteux, plus épais (il doit atteindre 26°C environ).

Pendant le refroidissement du chocolat, torréfiez au four les amandes et noisettes concassées 10 minutes (Th 6 ou 180°C). Sortez-les du four.

Nettoyez vos moules en lustrant l’intérieur avec du coton : une surface propre et bien frottée est gage d’un chocolat lisse et qui se détachera correctement du moule.

Maintenant, attaquez la dernière étape de la courbe de température du chocolat qui est la plus délicate : réchauffez au microonde juste quelques secondes pour rendre le chocolat plus souple et tiède : on doit atteindre 31°C environ donc testez en cours de chauffe ! S’il est trop chaud, vous n’avez plus qu’à recommencer un cycle de refroidissement – chauffe…

Remuez bien, puis versez le chocolat dans la poche à douille.
Remplissez les moules au fur et à fur puis tapez les moules pour chasser les bulles d’air et lisser le chocolat.
Si vous le souhaitez, ajoutez les amandes, noisettes et raisins puis appuyez légèrement dessus pour les enfoncer dans le chocolat.

Laissez refroidir au réfrigérateur (15-20 minutes) puis démoulez votre friture en tapant les moules.

S’il vous reste du chocolat dans la poche, videz-le dans le saladier, ajoutez une tablette et recommencez le cycle complet !

Ah, maintenant que les gourmets connaissent le travail que demande le chocolat, je sens qu’ils apprécieront encore plus leur gourmandise préférée !

friture de chocolat

Y a de la friture sur la ligne...

Couronne de porte pour Pâques

21 mars 2010

Pour accueillir le printemps et préparer les fêtes de Pâques, j’ai confectionné une couronne de porte colorée dans les tons parme, violet, jaune et vert.

J’ai utilisé une couronne de paille compactée, du tissu jaune pâle (un ancien T-shirt), des fleurs en laine crochetées (achetées sur un vide-grenier au stand d’une mamie ravie que ces réalisations plaisent aux jeunes), du tulle, du papier épais violet (pour faire les cloches et une fleur) et une mini-peluche lapin (qui servait de porte-clef, à l’origine).

Couronne de Porte pour Pâques

Couronne de Porte pour Pâques